La suite et les remerciements

Les membres de Ma ville , mon patrimoine remercient tous ceux et celles qui ont contribué à faire de cette première journée du patrimoine un franc succès. C’est d’abord grâce à l’aide financière de la Ville de Granby, par le biais du programme de Soutien aux initiatives culturelles, et la participation du député de Granby à l’Assemblée nationale, monsieur François Bonardel que cet événement a été rendu possible. Nous remercions également les nombreux artistes dont les œuvres sont présentement exposées au centre culturel France-Arbour ainsi que les personnes qui ont participé à la visite des églises pour y revivre une partie de l’histoire de Granby.

Nous vous donnons rendez-vous à l’an prochain pour célébrer à nouveau le patrimoine de Granby.

 

Advertisements

Parc Miner

Recherche historique: Richard Racine
Photographies: Daniel Beauregard, Martin Chapdelaine
Le parc Miner est un lègue de l’ancien maire et industriel Stephen Miner où , depuis 1910, les citoyens de Granby ont pu, à une certaine époque, profiter des prestations de l’harmonie, entendre les discours de politiciens et même assister au projections cinématographiques qu’avait organisé le maire Horace Boivin pendant la Guerre de 1939-1945.
dsc_0010
DSC_0007.JPG
Le 24 juin 1934, la Société Saint-Jean-Baptiste de Granby, un organisme nationaliste et de bienfaisance, a voulu stimuler la fierté des Canadiens-français et souligner ses cinquante ans d’existence en installant ce monument au parc Miner, situé en plein cœur de la partie francophone de Granby.
DSC_0008_2.jpg
DSC_0009.JPG
DSCF0967.jpg
Artria, musée à ciel ouvert assure la mise en valeur des œuvres créées lors des symposiums de 1997 à 2000 et en 2015. Dans un cadre de développement durable, il est important que cet héritage culturel, laissé par les Symposiums de sculptures monumentales, soit préservé afin de s’assurer de la pérennité et de la mise en valeur de la collection d’œuvres monumentales sise sur notre territoire.
hommage
dscf0964
dsc_0005

Vestiges de valeur à Granby

Certains vestiges de valeur, les statues de chérubins, le masque grec acquis par le maire Boivin lors de ses nombreux voyages en Europe avaient été remisés pour les protéger. Le sarcophage est maintenant mis en valeur à la bibliothèque Paul O Trépanier de Granby. Le maire actuel Pascal Bonin cherche à trouver un emplacement pour les autres.

1294187-maire-pascal-bonin-souhaite-sortir.jpgPhoto La voix De L’Est

Voici notre suggestion :

Bureau du maire

Granby 9 novembre 2016

Monsieur Pascal Bonin,

Maire de la Ville de Granby

Monsieur le maire,

Suite à votre demande formulée dans La Voix de l’Est à propos des vestiges appartenant à ville de Granby, notre groupe de sensibilisation au patrimoine «Ma ville mon patrimoine» désire vous faire une proposition.

 Les chérubins et le masque grec pourraient être mis en valeur et protégés pour l’avenir à l’intérieur de l’église Notre-Dame. Nous pensons que ces différentes pièces pourraient être installées dans l’espace de l’entrée principale de l’église et ou dans la nef.

Du même coup cette proposition contribuerait à la mise en valeur de ce lieu patrimonial.

Nous sommes le groupe « Ma ville mon patrimoine » qui avons à cœur la conservation et la mise en valeur du patrimoine de la Ville de Granby

 Daniel Beauregard

Placide Rodrigue

Renée Durocher

François Brosseau

Eliette Jenneau

Richard Racine

 Ma ville mon patrimoine est accessible sur Facebook à l’adresse suivante :

https://www.facebook.com/MaVilleMonPatrimoine

et sur le web

https://mavillemonpatrimoine.wordpress.com/

La petite histoire de l’orgue de l’église Notre-Dame

IMG_4411

Photo: Daniel Beauregard

La petite histoire de l’orgue de l’église Notre-Dame

En 1916, la paroisse Notre-Dame fait l’acquisition d’un orgue dit d’harmonisation romantique de la Maison Casavant et frère, de Saint-Hyacinthe, pour remplacer l’harmonium qui datait de 1877.

Lors des grands travaux de rénovation de l’église, en 1934, on a investi quelque

4300 $ pour le nettoyer et le remettre en état de fonctionnement.

IMG_4401

Soixante ans plus tard, en 1993, la firme Guilbault et Therrien est mandatée pour refaire l’instrument abîmé par des fuites d’eau. Avec l’aide de paroissiens, les cuirs ont été nettoyés et lavés alors que la firme s’est occupée du travail de précision comme la construction d’un sommier neuf et l’harmonisation. Le tout pour un montant de 60 000 $.

Aujourd’hui, l’orgue possède quarante-cinq jeux et 2 700 tuyaux.

 

IMG_4404

(Tiré du manuscrit, non publié de Suzanne Saint-Amour, Les clochers de Granby, conservé à la Société d’histoire de la Haute-Yamaska. )

Richard Racine

 

 

IMG_4417

 

 

 

Église Notre-Dame

L’église Notre-Dame située au cœur du centre ville possède de belles caractéristiques patrimoniales. Regardons-la plus attentivement.

Eglise ND

boiseries choeur

Les boiseries dans le choeur

no9-2

Vue du côté droit, de l’avant vers l’arrière.

Construite en deux temps, soit de 1898 à 1900 et du printemps 1904 à mai 1904, l’église Notre-Dame a subi d’importantes rénovations intérieures en 1934-1935. L’apparence actuelle a été conçue par l’artiste Guido Ninchiri, responsable des peintures et verrières.

Mobilier

Le mobilier, encore présent dans le choeur, est l’oeuvre des sculpteurs de l’Atelier Joseph Villeneuve de Saint-Romuald, en banlieue de Québec.

Casavant1

Quant au grand orgue installé en 1917, provient de la célèbre maison Casavant et Frères de Saint-Hyacinthe.

Voute bleue

Ninchiri a choisi le bleu marial pour marquer la dévotion à la Vierge Marie.

Voute 4 evangelistes

La voute de la nef. La grande voute qui coiffe la nef est consacrée aux quatre évangélistes.

verrières

Dans les grandes verrières de chaque côté de la nef, on reconnait, entre autres, les portraits du curé responsable de la construction de l’église, de l’évêque du diocèse de Saint- Hyacinthe et celui responsable des travaux de rénovation.

Pour plus d’informations, consultez le livre Granby, patrimoine et histoire, Société d’histoire de la Haute-Yamaska, 2009